Éditeur: Les Editions de l'Observatoire
Pages: 256
Prix: 12,99€
Année: 2020
Lien Télécharger en format numérique
Note: Essais et documents

Vues: 255

Résumé

La crise démocratique et la crise climatique se ressemblent. Si nous voulons continuer à agir pour ne pas laisser triompher le découragement et l’indifférence, nous devons trouver pour la planète et pour la France la force de la résilience.

La planète est en feu. Les incendies en Australie en sont un terrible symbole : notre présence se consume. Un avenir de cendres et de désolation se dessine si nous persistons sur la voie d’hier. La prophétie de Hubert Reeves risque hélas de se réaliser : « Actuellement, l’homme mène une guerre contre la nature, s’il gagne, il est perdu. »

En feu la France l’est également, à mesure que s’accumulent les coups portés à notre modèle social. Réformes brutales, fracturation de nos territoires, destruction de nos services publics, précarités nouvelles : trop de chocs abîment la société, étouffent notre capacité d’anticiper et épuisent l’envie de croire en un avenir meilleur. Le pessimisme des Français gagne dangereusement du terrain.

Nos deux écosystèmes, planétaire et humain, ont atteint un point de bascule. À quelles conditions pourront-ils trouver un nouvel équilibre ? Est-il déjà trop tard pour éviter leur disparition ? Résilience, atténuation, adaptation : je propose de puiser dans la connaissance de la nature pour sauver notre modèle social.

> Voir la présentation de l'éditeur

Désirs de France, Avenir de la planète, est créé.

C’est un laboratoire d’idées, qui se met au travail pour construire avec vous et tous ceux qui le veulent autour de trois priorités : une alternative pour empêcher la destruction du modèle social français, pour répondre à l’urgence écologique et pour mettre fin à la crise démocratique.

Une troisième voie est indispensable pour contrer la reproduction du duel de 2017 que certains nous annoncent comme incontournable comme si les citoyens n’avaient déjà plus rien à dire : circulez, il n’y a rien à voir.

Eh bien si, justement. Il y a beaucoup à voir et à dire, face à ce libéralisme financier mondialisé qui veut dicter sa loi, notamment celle de l’effondrement de l’Etat providence, de l’hôpital public, de la protection sociale qui est pourtant un facteur majeur de l’efficacité économique.

J’ai besoin de vous. Venez vous inscrire sur desirsdefrance.fr.

Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons nous faire entendre et bâtir collectivement des propositions.

Amicalement,

Ségolène Royal

logo